Sans Tête

Pas vraiment un disque. Un attirail dans une boîte en forme de coffre à malices : deux disques, deux cahiers, côte à côte. Enregistrée pour partie en public à La Dynamo de Banlieues Bleues, la musique, en alternant compositions récentes de l’orchestre et pièces de soundpainting est au plus proche de sa communicative énergie de scène, de son appétit de folies furieuses comme de thèmes simples et clairement menés.

En aparté, sur deux recueils de beaux papiers, Camille Sauvage, qui invente et fabrique de longue date l’imagerie du groupe, a couché ses dessins, mots et photos, et les a mêlés au fil des pages pour tisser ses fables à « l’homme sans tête ». Enfin et en sus, Nicolas Flesh, en guise de carte blanche, a donné « Soif », une épopée marine à sa manière, de son écriture comme une voix, qui tranche et déchire.

Pour commander, cliquez ici

Haut de Page