Surnatural Orchestra

« Orchestre = fanfare = orchestre » ou quand l’émotion à fleur de peau de l’une rencontre la science de l’autre : quatre invités, Norbert Lucarain, Christophe Monniot, Pierre-Olivier Govin et Daniel Casimir viennent renforcer de leurs solos les 19 de la bande, des flûtistes aux sousaphonistes. Sur les éléments primordiaux que sont les vents, les voix et les percussions, l’orchestre parvient à bouger avec une souplesse fulgurante, se jouant avec sûreté des tempos et de leurs variations. On passe tour à tour de la fragilité des flûtes à des coups de tonnerre cuivrés, l’orchestre semant au passage lyrisme et humour mêlés.

Dans ce disque très bien produit, la voix intervient parfois par bribes, dans un style « porte-voix de manifestation » ou bien comme un bruit de fond qui débouche parfois sur un choeur qui, par surprise et tout naturellement, transmue les rythmes d’Europe de l’Est (constituants essentiels du répertoire) en airs cubains : une « théorie des corps mêlés » disait un autre qui aimerait certainement ce très beau disque.

Noël Tachet – Improjazz n°99 octobre 2003

Produit par le prolifique label « Quoi de Neuf Docteur », les titres de l’album sont désormais en ligne sur amazon et itunes.

Haut de Page