Présentation

Tall man
création

de & par Surnatural Orchestra et Elizabeth Saint-Jalmes

création au Nouveau Théâtre de Montreuil (93), du 16 au 22 novembre 2018.

Depuis dix-huit ans, Surnatural Orchestra, collectif de dix-huit musiciens (et acolytes) truffé de compositeurs aux tendances éclectiques, fait vivre une musique se jouant des styles, mêlant la musique populaire au jazz, et s’active en propositions à rebondissements, nourries de rencontres (cirque, cinéma, danse, arts plastiques...) qui titillent la troupe et renouvellent constamment son approche musicale. Ce serait peu dire que les portes sont ouvertes : elles ont depuis longtemps été démontées.
Pour sa nouvelle création le collectif explore son désir de narration et mêle mots et textes à de nouvelles compositions...
Qui est le Tall Man ? Figure de l’autorité, qu’on craint et auquel on s’habitue, qu’on rend responsable de tous nos maux mais dont l’absence paraît encore trop vertigineuse. Quelle image nous renvoie ce miroir ? De quels maux souffrons- nous ? De quoi devons-nous nous libérer ?
L’homme peut-il encore changer ? Est-il encore capable de se transformer ? Quels nouveaux mondes construire ensemble ?
Chantés, déclamés, dits ou scandés, parfois improvisés, les mots émergent de l’architecture sonore, fouillant avec énergie le propos fortement teinté par leur voyage dans les territoires autonomes zapatistes, inventant in situ à chaque concert un récit inédit, une échappée poétique en Utopie. Il sera question d’un avant et d’un après, d’un chemin à parcourir, d’une transformation sans cesse à renouveler ; il sera question de nos codes, d’un public et d’un orchestre dans le même sac, de tenu et de lâché prise.
Les sons audacieux, les mouvements impromptus et les éclats de lumière dialoguent avec l’univers visuel de la plasticienne Elizabeth Saint-Jalmes pour construire une scénographie éphémère et troublante.
Mais surtout, comme toujours avec Surnatural Orchestra, la musique en partage,
l’âme en pain à rompre, ouvrir des brèches vers l’inconnu, cheminer librement.
Nous irons vers le jeu, la danse, la transe, l’abandon, la confiance, le cri. Et nous essayerons de prouver qu’il n’y a pas d’autre issue que la joie.

Crédits dessin : Elizabeth Saint-Jalmes

Haut de Page