Tall Man Was Here

Enregistré à Caracol (Bagnolet, 93) du 21 au 23 janvier 2020, mixé par Zak Cammoun et François-Xavier Delaby sauf 4 & 10 mixé par Boris Boublil et 7 mixé par Benoit Gilg
Masterisé par Benjamin Joubert.
Produit par Collectif Surnatural

Surnatural Orchestra est soutenu par :
Ministère de la culture et de la communication (compagnie nationale CERNI), la Région Ile-de-France (Permanence Artistique et Culturelle), le département de Seine Saint-Denis (compagnie départementale) et ponctuellement par l’ADAMI, la SPEDIDAM, la SACEM, le CNV et l’ONDA.
Ce disque a été enregistré avec le soutien de l’ADAMI dans le cadre du dispositif 365.
Surnatural Orchestra fait partie de la fédération Grands Formats.

crédits

paru le 20 novembre 2020

Baumfelder Hanno : trombone, voix
Berjeaut Antoine: trompette, bugle, synthétiseur
Boublil Boris : claviers, synthétiseur, guitare, piano, voix
Bouquin Baptiste: saxophone alto, clarinette, voix
Carnet Morgane : saxophone baryton
Christophel Guillaume : saxophone ténor, clarinette basse, clarinette, voix
Clerx Sven : percussions
Debellefontaine Fabien: sousaphone
Fincker Robin : clarinette
Ménégoz Fanny: flûte, flûte alto, piccolo, voix
Millet Pierre : trompette, bugle
Naudet Basile : saxophone alto
Penfeunteun Emmanuel : batterie
Roche-Juarez François: trombone, voix
Rousseau Julien : trompette, bugle, euphonium
Salvatori Jeannot: saxophone alto, cavaquinho, voix
Secheppet Camille : saxophone alto & baryton, clarinette
Stephan Nicolas: saxophone ténor, chant
Tallet Ianik : batterie
Theuillon Fabrice : saxophone baryton
Torales Cléa : saxophone alto, flûte, voix
Wekstein Judith: trombone basse
+
Le petit choeur de Faux La Montagne

licence

tous droits réservés

Ronde

Un nouveau disque sous le bras, l’orchestre sort du bois. Ôtez vos laines, déployez grand vos feuilles, lâchez les bras yeux braqués sur la lune. Venez, mais gare au loup : sous le pas à la danse la forêt crisse.

Le disque

Enregistré en formation complète dans le grand studio de Midi Live à Villetaneuse (avec Bertrand Fresel au son), ce nouveau disque de l’orchestre déroule 7 titres, principalement issus de notre plus récent répertoire.
Les affinités de démarches entre celle du groupe néerlandais De Kift et notre propre orchestre, nos envies communes de nous croiser sur une scène sans y parvenir depuis si longtemps, nous ont conduit à solliciter en « oreille extérieure » Ferry Heijne, leader charismatique du groupe. Ferry a répondu à cette invitation avec amitié et délicatesse, faisant pour nous ce voyage.

L’objet
Deux disques de feutre, solidarisés par un tourillon de bois forment emballage. Celui du dessus, amovible, fait couvercle et reçoit une image imprimée en sérigraphie (3 visuels différents / Camille Sauvage). La chaleur du feutre, son côté douillet…  afficher plus

crédits

paru le 17 décembre 2015

Enregistré du 7 au 10 septembre 2015 au studio Midi Live par Bertrand Fresel.

Mixé aux studios Jottem, Pays-Bas et au studio Juno par Bertrand Fresel
Masterisé par François Terrazzoni à Parélies.

Ecouté et emmené par Ferry Heijne (De Kift), dirigé par Izidor Leitinger.

Produced by Surnatural Orchestra

Judith Wekstein // bass trombone
Hanno Baumfelder // trombone
François Roche Juarez // trombone
Julien Rousseau // trompette, bugle, baryton, mellophone
Guillaume Dutrieux // trompette, bugle, mellophone
Antoine Berjeaut // trompette, Bugle
Cléa Torales // flûte
Fanny Menegoz // flûte
Baptiste Bouquin // saxophone alto, clarinette
Robin Fincker // saxophone ténor, clarinette
Nicolas Stephan // saxophone ténor, chant sur #4
Jeannot Salvatori // saxophone alto
Fabrice Theuillon // saxophone baryton, effets
Adrien Amey // saxophone alto & soprano
Laurent Géhant // sousaphone, synthé basse
Boris Boublil // orgue, minimoog, guitare
Sylvain Lemêtre // percussions
Antonin Leymarie // batterie sauf #4
Emmanuel Penfeunteun // batterie sur #4
Ferry Heijne // chant sur #4, cri sur #6, guitare sur #7
Camille Sauvage // images

licence

tous droits réservés

Tall man was here

sortie vendredi 20 novembre 2020

Reportée depuis le printemps, la sortie de notre disque Tall man was here devait se tenir le 26 novembre,
sous les lampions étoilés de firmaments électriques…
Qu’à cela ne tienne, il sortira quand même.
Sans fête en chair, mais restent les os, qu’on peut cogner l’un contre l’autre et, si l’on y fait des trous, faire tinter comme des flûtes.
Attachons-nous ensemble au plus difficile : garder/transmettre l’envie, l’énergie, la gaité des possibles, aérer les cerveaux, qu’ils ne se ratatinent tout ce temps comme de vieilles pommes au fond des paniers, dire aux enfants que nos bouches restent là pour être vues à sourire et grogner, que l’Humanité vit dans l’échange et le brassage depuis toujours, que c’est grâce à ça qu’on en est. Qu’on peut réfléchir et penser par soi-même, partager et s’aider des autres, même quand les temps sont durs et contraints.
Alors oui, même en carton, ce sera la fête de le sortir ce disque…

Pour écouter et/ou commander, c’est ici.